Morgane

C’est le papa de Morgane, Claude Simonis, qui me présenta sa fille Ingrid.

Elle devait avoir 15 ans, un visage de poupée et une voix magnifique dont elle usait, déjà, à la fois avec puissance et retenue.

On ne pouvait qu’être séduit par cette jeune fille qui avait tout d’une grande (chanteuse).

Je l’ai présentée à Claude Barzotti, nous lui avons écrit, en collaboration avec Franz Fievez, ses premiers  (grands) succès en Belgique. Claude Barzotti en a fait sa choriste, je pense qu’il l’a privée d’une possible très belle carrière en la gardant dans son dos.

Elle a représenté la Belgique, à l’Eurovision, à Malmö (Suède) en 1992. Aujourd’hui, son talent est mur, elle a 35 ans et encore la possibilité de faire une belle carrière en solo, ce que je lui souhaite. Michelangelo Loconte disait d’elle : « C’est une grande chanteuse mais elle ne le sait pas ». Moi, je le sais et elle a encore de nombreux « fans » restés fidèles à l’adolescente qui les a fait rêver.

J’aimerais qu’elle prenne enfin son envol, qu’elle sorte enfin son troisième album et qu’elle aille seule au-devant de la scène, comme elle le fait quelquefois mais bien trop rarement.

Mais…il n’est pas trop tard !

A écouter sur Youtube ( Héloïse, Piéta, Un amour aussi grand, Morgane, Je veux rester petite, Comme tous les enfants du monde, etc..).