J'AI  LES BLEUS...
J'ai les bleus,
les bleus de Montréal,
d'une balade le long du grand Canal....
J'ai les bleus d'un grand étang gelé
où l'hiver les enfants patinaient....

J'ai les bleus
d'un accent, d'un humour,
d'une fille que j'avais rencontrée...
Un soir, je suis tombé en amour
au milieu de la place Jacques Cartier...

J'ai les bleus
de mon chum Jean Cayé,
de l'Etang des Moulins à Terrebonne...
J'ai les bleus d'une fille qui disait
qu'elle n'aimait que Larry Robinson...

J'ai les bleus du bout du monde,
du sourire d'une blonde...
J'ai le cœur comme Ginette
quand elle chante Paris-Québec...
J'ai les bleus d'un pays loin
où frissonne l'Italien...
J'ai les bleus d'un pays froid,
j'ai les bleus du Canada...

J'ai les bleus
d'une nuit à Montréal,
des chansons de Leclerc, de Vigneault,
d'un concert au flanc du Mont-Royal..
Ils avaient rêvé d'un nom plus beau.. !
Quand les hommes vivront vraiment d'amo
au Québec, j' reviendrais faire un tour,
je viendrais soigner mon vague à l'âme
et chanter pour vous à Montréal...

J'ai les bleus du bout du monde,
du sourire d'une blonde...
J'ai le cœur comme Ginette
quand elle chante Paris-Québec...
J'ai les bleus d'un pays loin
où frissonne l'Italien...
J'ai les bleus d'un pays froid,
j'ai les bleus du Canada...

J'ai les bleus ! J'ai les bleus !