JE T'ATTENDAIS
Je t'ai tellement cherchée
dans le rayon des poupées,
dans ces filles androgynes
qu'affichent les magazines,
sans te trouver, sans te trouver...

Je m'suis si souvent trompé,
j'ai tellement cessé d'aimer..
Je fais mieux depuis toujours
mieux l'amitié que l'amour
mais à regrets, mais à regrets...

A force de déchirures,
de ruptures, de blessures
on doute peu à peu de soi,
on se dit qu'on n'était pas fait pour ça...

Je t'attendais, je t'attendais, je t'attendais
moi dans le noir, sans le savoir, je te cherchais...
Je t'attendais comme un enfant attend Noël
je t'attendais comme sous la pluie, un arc-en-ciel
je t'attendais, je t'attendais, je t'attendais...

Dans ma vie de solitaire,
y' avait assez de lumière,
pour marcher les yeux fermés,
pour aller là où j'allais...
Ça suffisait, ça suffisait

Moi, qui avait fait le deuil
des marguerites qu'on effeuille
des journées qui durent cent heures
et des battements de cœur...
Je m'ennuyais, je m'ennuyais

A force de déchirures,
de ruptures, de blessures,
on doute peu à peu de soi,
on se dit qu'on n'était pas fait pour ça....

Je t'attendais, je t'attendais, je t'attendais
moi dans le noir, sans le savoir, je te cherchais...
Je t'attendais comme un enfant attend Noël
je t'attendais comme sous la pluie, un arc-en-ciel
je t'attendais, je t'attendais, je t'attendais...