Claude Barzotti

J’écrivais depuis longtemps déjà quand j’ai entendu la voix de Claude Barzotti à la radio. Il chantait une chanson qui s’appelait « Et je t’attends » et j’ai vraiment été étonnée et conquise par sa voix si particulière.

J’ai demandé à mon ami Edmond Blattchen de nous mettre en contact et nous avons commencé à travailler ensemble…après avoir beaucoup insisté car, lors de notre première conversation téléphonique, il m’a dit : je ne veux plus chanter, ça fait dix ans que j’essaye et je n’y arrive pas, j’ai raccroché ma guitare !

Heureusement, il accepta quand même une rencontre…

Les débuts furent un peu difficiles car je lui proposais des textes trop sérieux, trop engagés, trop littéraires ou trop différents de ce qu’il était. Mais, en l’écoutant se raconter, je lui ai taillé des textes sur mesures qui, avec ma plume, parlait de lui.

Quand les frères Célie l’ont découvert, nous avions déjà des chansons pour plusieurs albums et s’ils ont décidé de sortir d’abord »Madame » (dont je n’ai pas fait le texte), le « rital » qui sortit juste après...me récompensa largement de ma patience.

Et ce fut le début d’une longue aventure, nos caractères se sont souvent affrontés et aujourd’hui, notre collaboration est définitivement terminée.
 
Mais, en dépit de tout ce qui nous oppose aujourd’hui, et depuis longtemps, je continue à trouver sa voix exceptionnelle.