Il me semble avoir toujours écrit.

J’avais six ans lorsque « Le Soir » publia mon premier « poème »… 
Après des études secondaires inférieures classiques, je me suis orientée vers les arts plastiques
avant de me tourner vers une formation plus ouverte aux sciences humaines et aux langues étrangères.

Tentée à la fois par le journalisme et par l’éducation permanente, j’ai ensuite suivi, pendant deux ans, les cours de l’Institut des Hautes Etudes de Communications Sociales (IHECS) à Tournai.

J’ai collaboré à la feue Revue automobile « Team », au magazine « Promouvoir Liège ». Je suis aujourd’hui correspondante du journal « Passe-Partout » pour lequel je rédige notamment des portraits d’artistes, de personnalités et d’originaux de tout genre, tout en me consacrant à ma véritable passion pour l’écriture.

J’ai écrit près de 750 chansons dont plus de 300 ont été enregistrées par Claude Barzotti surtout mais aussi, en Belgique, par Morgane, Claude Michel, Fabrice Zeva, Nathalie Pâque, Yvan Cevic, Frank Michael, Frédéric François, Santo Barracato, Christiane Stefanski, Marie-Christine Maillard, Jean-François Maljean,… en France par Anne Roche, Dalida,…en Suisse, par Hanya, au Québec par Ginette  Reno, Estelle Esse, Michel Pascal,…j’ai aussi écrit une dizaine de chanson pour et avec Michelangelo Loconte (actuellement « Mozart » dans la comédie produite par Albert Cohen et Dove Attia) que j’ai rencontré il y a une dizaine d’années, au Festival Européen de la Chanson Italienne à Bruxelles. J’ai écrit pour lui un rôle supplémentaire dans la comédie musicale « Les Nouveaux Nomades » (mise en musique  par Claude Barzotti).  Nous continuons à collaborer pour l’écriture de nouvelles compositions.

J’écris actuellement une pièce de théâtre, un roman, un livre pour enfants et une biographie de Claude Barzotti, dans le désordre.    Je développe parallèlement d’autres projets divers avec d’autres artistes.

Je propose également des ateliers d’écriture aux enfants et aux ados, ateliers au cours desquels, ils peuvent laisser libre cours à leur imagination et découvrir que l’écriture peut-être ludique, créative et libératrice. Ecrire c’est d’abord s’exprimer, prendre conscience de soi, et par là même des autres, l’atelier d’écriture c’est aussi un lieu de socialisation et de citoyenneté.